THE BISHNOIS

Geupload op 18 apr 2011

The Bishnois of Rajasthan in western India are one of the oldest ecologically-aware, practising environmentalists in India. Four of their 29 religious tenets are related to environmental beliefs.

Advertisements

One thought on “THE BISHNOIS

  1. 360 GEO … Bishnoi, les femmes qui allaitent les gazelles

    Gepubliceerd op 24 jun 2013

    Un reportage de Roberto Lugones (France, Allemagne, 2010, 52 minutes) ARTE
    Il y a 500 ans, un guru indien fondait la communauté des Bishnoï, un peuple dévoué à la protection de la vie sous toutes ses formes et vivant donc en étroite communion avec la faune et la flore. Les descendants des Bishnoï habitent aujourd’hui encore dans le désert du Rajasthan. 360°- GEO a séjourné parmi ce peuple et constaté qu’à l’époque actuelle, il est à la fois facile et difficile de rester fidèle à ses idéaux.
    Le désert du Thar dans le nord-ouest de l’Inde : dès l’aube, Ramnivas Budhnagar accomplit un rituel, en allant déposer de l’eau et de la nourriture pour les animaux sauvages. Son fils Mahaver l’accompagne, car un jour, c’est lui qui prendra la relève. La famille de Ramnisvas appartient à la communauté des Bishnoï.
    Le terme Bishnoï, de « bish », vingt et « noï », neuf, soit « 29 », est dérivé des 29 préceptes édictés par Lord Jambeshvar il y a un demi-millénaire. A l’époque, des conflits entre hindous et musulmans secouaient le pays, qui menaçait aussi de se disloquer à cause des rivalités intercastes.
    Jambeshvar était convaincu que la seule issue possible, était de parvenir à un respect absolu de la vie sous toutes ses formes. Il avait donc édicté 29 règles qui portent tout autant sur l’hygiène quotidienne que sur le langage, le mode d’alimentation, la compassion et le pardon. Elles vont de « Ne tue jamais un animal », « Protège les animaux sauvages, car eux aussi jouent un rôle dans l’équilibre de la nature » à « Ne mens pas » et « N’abats pas les arbres ». Depuis 500 ans, les Bishnoïs sont respectueux de la nature ; ce sont donc les premiers défenseurs de l’environnement en quelque sorte.
    Aujourd’hui encore, ils essaient de rester fidèles à leurs idéaux, en dépit de la mondialisation qui laisse peu de place à l’individu et aux modes de vie immuables. Les jeunes Bishnoï émigrent dans les villes. Les autres, ceux qui restent, continuent de se battre pour les droits des animaux ; ils soignent des gazelles blessées, en les mettant à l’abri dans leurs temples. Pourtant, ils ont discerné les signes des temps, à l’instar de Ramnisvas. Ce dernier se sert depuis longtemps de moyens de communication modernes comme le téléphone portable, et il organise des manifestations relayées le lendemain dans les journaux. Mais cela suffira-t-il à porter haut le combat des Bishnoï et à assurer leur survie ?
    Tags. 360° GEO, culture-info, documentaire, reportage, Arte, Bishnoi, les femmes qui allaitent les gazelles, Roberto Lugones, désert du Rajasthan, Inde, désert du Thar, Ramnivas Budhnagar, Mahaver, 29 préceptes, Lord Jambeshvar, hindous, musulmans,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s